Protégeons ensemble la ressource en eau

La Communauté de Communes de la Côte d’Albâtre est compétente statutairement en matière d’alimentation en eau potable.

L’approvisionnement en eau potable est réalisé par la captation de la nappe d’eau souterraine de la craie. Réparti sur 14 forages, cela représente un volume total annuel d’environ 1.7 millions de m3.

Le contexte hydrogéologique particulier du territoire (bétoires* et karst de la craie) rend certains de ces captages d’eau potable vulnérables aux pollutions diffuses. En effet, certains polluants (hydrocarbures, pesticides, matières en suspensions…) peuvent transiter de façon plus ou moins rapide à travers le sol et atteindre la nappe d’eau souterraine.

Parmi les captages sensibles, les forages du Four à Chaux à Saint Valery en Caux et les forages de Cany-Barville ont été classés prioritaires au titre du Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion de l’Eau (SDAGE). Ce SDAGE retranscrit les enjeux et les objectifs à atteindre pour préserver la pérennité qualitative et quantitative de la ressource en eau sur le Bassin Seine-Normandie.

Les moyens de protection de la ressource en eau 

Il existe deux outils de protection des captages d’eau potable

Un outil réglementaire : la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) :

Le code de la Santé Publique impose, à la collectivité responsable de la « production » d’eau, la délimitation de périmètres de protection de tout captage des eaux souterraines et superficielles destinés à la consommation humaine. Ces périmètres et les prescriptions associées sont définis par un hydrogéologue agréé et font l’objet d’un arrêté préfectoral de déclaration d’utilité publique (DUP). Leur mise en place a pour objectif de préserver la ressource contre les pollutions accidentelles, ponctuelles et locales. Trois types de périmètres peuvent être définis :

  • Un périmètre immédiat autour de l’ouvrage. Il est clos et acquis en pleine propriété par la collectivité. Toutes les activités, autres que celles liées à l’exploitation et à l’entretien des ouvrages de captage et du périmètre immédiat sont interdites.
  • Un périmètre rapproché. Toutes les activités susceptibles de nuire à la qualité des eaux y sont interdites ou réglementées. Une réglementation est établie pour les habitations, les bâtiments agricoles, les règles d’épandage et les pratiques agricoles.
  • un périmètre éloigné (facultatif) où sont applicables des recommandations.

Un outil volontaire : la démarche Bassin d’Alimentation de Captage (BAC) :

Soucieuse d’assurer la distribution d’une eau potable en tout temps, la Communauté de Communes de la Côte d’Albâtre, en partenariat avec l’Agence de l’Eau Seine Normandie, a entrepris depuis 2013 une démarche volontaire de protection de la ressource en eau du territoire.

Cette démarche entreprise sur les bassins d’alimentation de captage, auprès de tous les acteurs concernés, vise à agir en concertation, pour réduire à la source les risques de pollutions diffuses.