Tribunes politiques - Mai 2016

ENSEMBLE
POUR LA COTE D’ALBATRE

Chers tous,

Les élus « Ensemble pour la Côte d’Albâtre » ont décidé de ne plus siéger au Conseil Communautaire tant qu’un dialogue constructif et un travail en commun ne seront pas mis en place au sein de la CCCA. Cette décision n’est pas facile et elle nous engage mais il fallait réagir.
Pourquoi en sommes-nous arrivés là ?
Nos interventions en commission s’avèrent inutiles, malgré nos avis, la décision est prise dès le départ par l’exécutif.
Et force est de constater que les choix de la CCCA ne correspondent pas au besoin de tous :
• Création d’un golf 18 trous (coût estimé à 10 millions) pour quelques privilégiés qui ne paieront pas pour la plupart d’impôts sur le territoire puisqu’ils n’y habiteront pas, (375 000,00€ cette année pour le tondre…) et ensuite un 19ème trou (déficit) par an estimé à 450 000,00€.
• Un concours d’idées à 250 000 euros ! Pourtant, les élus que nous sommes ont des idées, il suffit de les consulter !
Et Le budget prévisionnel 2016 prévoit aussi quelques « surprises » :
• Augmentation de 5% de la redevance des déchets ménagers,
• Augmentation de près de 6% des services de la petite enfance,
• Augmentation de 3% du conservatoire de musique et de danse,
• Baisse des aides pour la construction de logements,
• Plafonnement à 400 000 euros de l’aide pour la construction d’une maison de santé,
• Baisse de la Dotation de Solidarité Communautaire pour certaines communes sans tenir compte des difficultés que rencontrent les communes qui possèdent des équipements communautaires pour les gérer et les entretenir. Ces communes devront-elles un jour majorer les tarifs pratiqués pour les hors communes ?
• Mise en place d’une taxe de séjour sur des communes qui n’en prélevaient pas remettant en cause l’équilibre économique des activités touristiques.
Le Président justifie toutes ces hausses simplement en s’alignant sur des communautés de communes qui pratiquent des tarifs les plus élevés alors qu’il a fait le choix de réaliser des projets qui ne sont pas nécessaires à la population et qui ne vont pas contribuer à un développement économique dynamique pour notre territoire.
Comment travailler ensemble suite aux propos mensongers et attaques personnelles diffamatoires?
Bien sûr, nous reviendrons vers vous pour en débattre publiquement, nous vous invitons le 1er juillet 2016 à 18h30 à la salle du Bailliage de Caux de Cany-Barville.

Des élus proches de vous

JP.THEVENOT, D.CHAUVEL, P.VANIER, M.VIARD, H.BUQUET, A.POILVE, PY.JEGAT, H.MOUQUET, F.MARIE, J.SALLE, ML.DOULET, A.RAUCH, N.MOLETTE, C.DESAEGER, I.DUJARDIN, T.FABAREZ, C.GROUT, JM.COPPENS, J.MORTELECQUE, P.DUMONTIER, D.LEMAISTRE, A.LEDUC, P.LARGILLET.

LA COTE D’ALBATRE
POUR TOUS

Mesdames, Messieurs,

Le budget 2016 a été voté par une large majorité des élus présents.
Ce Budget voté: c’est une baisse significative des ressources de -1% (redressement des comptes publics nationaux oblige).
Ce sont des dépenses de fonctionnement maitrisées alors même que sont mis en œuvre de nouveaux services : aide aux demandeurs d’emploi, aide financière aux  projets des artisans et commerçants…
• Maintien de la gratuité aux familles des Temps d’Activité Périscolaire,
• Maintien des transports scolaires gratuits pour les élèves de maternelle et du primaire,
•Maintien d’une enveloppe de Dotation de Solidarité aux Communes de 5 Millions d’€ identique aux années passées
Cette gestion responsable et maitrisée des dépenses permet de disposer d’une épargne suffisante pour:
•Investir en finançant les projets programmés : aménagement des Zones d’Activités, de la nouvelle zone de développement économique, des piscines, réhabilitations des stations d’épuration, rénovation du Lac de Caniel… et cela sans endettement excessif et sans augmentation des taux d’imposition de la fiscalité locale,
•Verser des fonds de concours aux communes qui investissent pour des équipements d’intérêt communautaire.
Depuis 2 ans le Conseil Communautaire, lieu du débat démocratique, a été réuni régulièrement malgré certains comportements
Juin 2014, envahissement de la salle de Conseil, à l’initiative des élus du groupe d’opposition. Conseil annulé et reporté
Décembre 2014, un groupe d’élus quitte le Conseil pour contester l’ordre du jour proposé.
Mars 2015, des élus d’opposition ont voté systématiquement contre toutes les délibérations du Budget 2015 et notamment la subvention pour La CLUSAZ permettant à tous, jeunes et moins jeunes, de bénéficier d’un tarif social adapté pour ces séjours. Sans vote favorable des autres élus, les tarifs auraient dû être multipliés par 2
Avril 2016, Un groupe d’élus d’opposition, pour ne pas avoir à voter contre le Budget 2016, a décidé de ne pas siéger
Soyez assurés que nous continuerons à vous proposer des services publics de qualité correspondant à vos besoins et au meilleur coût, à investir pour favoriser la création d’emplois, mais aussi prévoir et préparer l’évolution de notre intercommunalité en 2017

Des élus communautaires responsables
Sincèrement

JL CHAUVENSY, M BEAUFILS, D BELTRAME,
C BERTEAU, AP BOURDON, L CANU,
B CARPENTIER, R CARPENTIER,
C CHANGEUX , J CHEVALLIER, JC CLAIRE,
JM COLOMBEL, JL COTARD,
E DEBRABANDERE, C DEVERRE, J DOUILLET, JC DUBOC, A DUMENIL, F FOIRET, G FOUCHE, D FREBOURG, JM GEORGES, F GUILLOT,
H JOLLY, D LAMBION, J LEBALLEUR,
FP LECLUSE, J LEFRANCOIS, S MONNIER,
W MOUCHE, MP VASLIN, P VICTOR, R VIMONT